LE ROYAUME D'ARTOIS Index du Forum
 
 
 
LE ROYAUME D'ARTOIS Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[DROW] Pratiques, moeurs et rituels

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE ROYAUME D'ARTOIS Index du Forum -> LES RACE PRESENTE A ARTOIS -> Drow
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Wuyondra


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2011
Messages: 40
Localisation: Artois

MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 00:46 (2011)    Sujet du message: [DROW] Pratiques, moeurs et rituels Répondre en citant

PRATIQUES ET RITUELS DROW :

# L' arachnomancie (divination par le comportement des arachnides, comprenant celui des driders, ouverts pour lire dans leurs entrailles)

-> Lolth affectera parfois spontanément l'activité des araignées (spécialement l'essaimage) pour envoyer des messages â ses prêtresses

Les prêtresses de Lolth prient avant de rentrer en transe ou juste après en être sorties. Les prêtresses de ce culte sont toujours des femmes, il n'existe pas de prêtre de Lolth. Chaque mois, elles sacrifient des elfes de la surface, de préférence les nuits de pleine lune de manière à offenser Sehanine Lunarc et les autres divinités du panthéon elfique. D'autres cérémonies privées ont lieu derrière les portes closes des temples, dans des pièces obscures ou nul mâle n'est autorisé. Les cérémonies publiques sont accomplies devant des drows des deux sexes. L'un des rituels les plus habituels est l'invocation d'une Yochlol (démon serviteur doté des formes d'une araignée et d'un elfe) afin d'obtenir de lui des informations ou une aide physique.


 Lorsqu'elles participent à des rituels, les prêtresses de Lolth vont nues, ou habillées de robes noires bordées de rouge ou de violet profond (les prêtresses inférieures et les novices portent des robes violettes ou rouges, bordées de noir). Dans quelques villes, elles portent des heaumes élégants, évoquent des araignées recroquevillées, et dans d'autres, elles n'ont aucun couvre-chef. Leurs bijoux sont des médaillons en forme d'araignées et d'autres objets dans le même style, toujours en platine. Les prêtresses aiment arborer, soit un disque de platine de 8 cm de diamètre portant le symbole sacré de Lolth embossé dans un email noir, soit sa représentation en platine, fixée à une chaîne en platine ou en mithral.


Loth a comme principaux fidèles les elfes noirs.
Ses temples ne reçoivent jamais la lumière directe du soleil car ils sont enfouis
très creux sous la terre. Loth a une manière très particulière de choisir ses fidèles.
Lorsque vous avez l’age requis pour passer son test, vous êtes conviés à une
cérémonie hors de l’ordinaire.
Lors de cette cérémonie, des araignées vénéneuses sacrées sont libérées en
grande quantité dans une étrange petite salle cousinée et ornée de riches
tapisseries démontrant les plus grandes réussites de la maîtresse des profondeurs.
Ensuite les futurs initiés sont priés de prendre délicatement une araignée sacrée et
d’un vif geste manger les glandes qui sécrètent leur venin. Ensuite, s’en suivra
une période d’hystérie collective qui déterminera si le nouvel adepte de la veuve
noir est digne d’elle, suivis d’une partie de jambes en l’air avec les prêtresses de
Loth. Ceux qui échouent le test se verront sombrer dans la folie ainsi que
commencer à ressembler à une araignée géante avec un corps d’elfe. Ses infidèles
se verront appelé des Dryders.


Les prêtresses de Lolth prient pour obtenir leurs sorts en sortant de leur transe ou avant de l'entamer. Le clergé de Lolth est exclusivement composé de femmes. La Reine des Araignées exige de ses prêtresses qu'elles lui rendent hommage régulièrement : par la prière et par les offrandes. Obtenir l'aide de Lolth nécessite des sacrifices traditionnellement le sang de fidèles drows ou d'ennemis capturés, répandu par un couteau ayant la forme d'une araignée et dont les huit pattes réunies constituent la lame. Des sacrifices cérémoniels d'elfes de la surface sont effectués mensuellement pendants les nuits de pleine lune, pour humilier délibérément Shanine, la rivale haïe de Lolth. Selon la coutume, les rituels sont réservés aux femmes et se déroulent dans une salle ou un endroit sacré, mais un rituel nécessitant un pouvoir sortant de l'ordinaire ou destiné à un public peut être célébré à découvert et en compagnie des mâles. Les cérémonies les plus puissantes sont inimaginables et peu de non-drows peuvent se vanter d'y avoir assisté.
   Lors des rituels dédiés à Lolth, on fait brûler des huiles précieuses et de l'encens, des offrandes vivantes et des richesses de toutes sortes, particulièrement des gemmes. Tout cela est traditionnellement placé dans un creux en forme de coupe dans un autel noir ou dans un brasier brûlant, duquel des flammes noires et rouges jaillissent pour consumer les offrandes. Si la divinité est en colère, ou si des imposteurs sont présents, ces flammes peuvent s'étendre et brûler d'autres objets de valeur, comme des objets magiques, des bijoux ou des vêtements. Pour les rituels les plus importants, il est de coutume d'utiliser huit brasiers pour obtenir plus de flammes et pour représenter les huit pattes de Lolth.
   Lolth ne peut être contactée directement (grâce à un sort de communion par exemple) que lorsqu'elle le désire. Sinon, l'appel atteint ses serviteurs yochols (des démons amorphes capables de prendre l'apparence d'un elfe ou d'une araignée). Si Lolth est mécontente, elle envoie un yochol ou un myrlochar (une araignée démon de moindre rang) pour attaquer l'impudent.


Dogme : La peur est aussi solide que l'acier, tandis que l'amour et le respect sont souples et inutiles. Convertissez ou détruisez les drows qui ne sont pas fidèles à Lolth. Détruisez les faibles et les rebelles. Broyez ceux qui mettent la foi en doute. Sacrifiez les esclaves, les mâles et tous ceux des autres races qui refusent d'obéir aux ordres de Lolth et de ses prêtresses. Elevez les enfants dans la vénération et dans la peur de Lolth: chaque famille devra fournir au moins une prêtresse à chaque génération. Mettre en doute les motivations ou la sagesse de Lolth est un péché. C'est aussi commettre de terribles péchés que d'aider un non drow combattant un drow ou que d'ignorer les ordres de Lolth pour sauver un amant. Vénérez les arachnides de toutes natures. Ceux qui tuent ou qui maltraitent une araignée doivent périr. 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 00:46 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Wuyondra


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2011
Messages: 40
Localisation: Artois

MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 00:49 (2011)    Sujet du message: Le viol chez les Drows Répondre en citant

Le Viol

Que représente le viol pour les drows ? Pour répondre à cette question, il est important de déterminer ce qu'est réellement le viol. D'après Lhym Rabaran, Linguiste à l'Académie le viol est : "un acte sexuel imposé par une contrainte physique ou psychologique. C'est une agression sexuelle impliquant spécifiquement une pénétration sexuelle, vaginale, anale ou orale ou pénétration par la main ou un objet." Cela résulte fréquemment en des séquelles post-traumatiques. Dans notre civilisation, c'est un crime réprimandé par la justice. C'est par ailleurs un tabou que l'on évoque guère et ce même s'il est parfois fréquent en temps de guerre. Étudions tout d'abord les différents "types" de viols :

* Viol "Colérique" : Caractérisé par l'emploi d'une brutalité physique excessive, il est motivé par une rage ou un colère consciente. Celles-ci seront exprimées verbalement et physiquement durant les "rapports". Le but premier du criminel est de blesser et de rabaisser sa victime. Le "violeur colérique" considère le viol comme étant l'outrage ultime qu'il puisse commettre contre la victime. Il attaque rarement et de façon imprévisible. Chaque viol le libèreront de sa colère et de ses frustrations et il ne ressentira plus le besoin de récidiver. Éventuellement, celles-ci referont surface et le pousseront à violer à nouveau. Les violeurs "mâles" font souvent preuves de colère à l'encontre des femmes ainsi que le besoin de les dominer.
* Viol de "Domination" : L'objectif de ce violeur est de contrôler sa victime, pas de la blesser. L'acte sexuel devient alors le moyen pour lui de compenser ses sentiments "d'inaptitudes" et "règle" ses problèmes de contrôle, de force, d'autorité ou de capacité. Le criminel emploiera principalement des menaces verbales ou aura recours à de l'intimidation avec une arme. A contrario du violeur colérique, le dominateur, lui, n'utilisera que le strict nécessaire de force physique durant le viol. Le violeur de Pouvoir a tendance à fantasmer sur ses conquêtes sexuelles et sur le viol en lui-même. Ils leurs arrivent de penser que même si la victime résiste initialement, une fois "dominée", celle-ci appréciera finalement elle aussi le viol. Ce violeur ressent le besoin de croire que la victime à apprécier "ce moment" et peut même aller jusqu'à demander un rendez-vous galant par la suite. Parce qu'il ne s'agit que d'un fantasme, le violeur ne retire aucun sentiment de sécurité, ni ne se sent rassuré par sa performance ou la réponse de sa victime. Le violeur ressentira le besoin de trouver une nouvelle victime, persuadée que "cette fois-ci ce sera la bonne". En conséquence leurs attaques deviendront de plus en plus compulsives et fréquentes.
* Viol "Sadique" : Lors du viol sadique, le violeur transforme la colère et le "pouvoir" de sorte à ce que l'agression devienne "sexuelle" et donc érotique pour lui. Il considère le fait de maltraiter volontairement leur victime comme étant sexuellement gratifiant. Le violeur prendra plaisir dans la détresse, l'angoisse et la peur de sa victime. Le violeur sadique a généralement recourt à la torture et à l'emprisonnement. Parfois, ce viol prendra une forme "rituelle" ou quelques autres spécificités inhabituelles. Les blessures de la victime seront principalement concentrées sur les zones érogènes de son corps cela pouvant même aller jusqu'à leur amputation. Les attaques du violeur sadique sont délibérées et planifiées à l'avance. Ils porteront souvent un déguisement ou banderont les yeux de leur cible. La victime peut ne pas survivre à l'attaque car pour certains criminels, la satisfaction ultime vient du meurtre de la victime.
* Viol "Sexuel" : Bien plus rare pour nous, que le "Colérique" ou le "Pouvoir, le viol sexuel a pour unique but d'assouvir ses pulsions sexuelles. A l'opposé des autres violeurs, celui-ci ne retire pas plus de plaisir du viol que d'une relation consensuel. Ces viols sont peu fréquent car généralement, les "violeurs en puissance" trouvent un moyen d'évacuer leurs pulsions par une méthode plus conventionnelle.



Ces quatre scénarios se retrouvent de même chez les drows auxquels on pourrait rajouter le "Viol de Torture" qui est un "Viol Sadique" mais dont le "violeur" ne retirera pas forcément de plaisir - notez qu'il existe aussi chez nous mais est bien moins fréquent. Les causes du viol sont similaire d'un peuple à l'autre. Cependant, chez les Drows le viol en lui même n'est pas "mauvais" et il n'y a en aucun cas le même sens de "tabou". Dans notre monde, le viol résulte en une condamnation plus ou moins grave pour le violeur. Voici les différents cas de figures chez les drows :

* Viol d'une esclave :
Généralement, les esclaves sont victimes de viols "sadiques" ou "sexuels". Tout Drow à le droit de "jouir sexuellement de ses propriétés" et nul n'a quelque chose à y redire. En revanche, si un drow vient à profiter sexuellement de l'esclave d'un autre, il doit alors s'engager à dédommager le propriétaire.
* Viol d'un drow issue d'une famille moins puissante : Aucune conséquence n'est généralement de mise pour le violeur. Pour calmer le jeu, il arrive toutefois qu'un "dédommagement" soit versé à la famille de la victime.
* Viol d'un drow issue d'une famille de même statut : Quatre cas de figure dans cette situation : Un mariage réparateur peut-être envisagé, un recours à la justice -pour dommages physiques, pas pour "viol" ou finalement un règlement à l'amiable - or, accord commerciaux, etc.
* Viol d'un drow issue d'une famille plus puissante : Dans cette situation, la famille fautive se trouve dans une très mauvais situation. De sorte à se faire pardonner, elle déshéritera le fautif et dans le meilleur des cas pour lui, l'exilera. Il n'est pas rare toutefois que le coupable soit offert en "offrande" à la famille blessée. Dans les situations les plus extrêmes, la famille mineure, sera intégrée à la plus puissante sous peine d'être sommairement exécutée.
* Viol incestueux : La façon dont sont réglés ces cas spéciaux dépendent d'une famille à l'autre. Il est cependant possible d'adapter le schéma précédent à la situation familiale. Il n'y aura que peu de conséquences pour un parent violant un enfant, plus pour des frères et sœurs et encore bien plus dans la situation d'un enfant envers son parent.


Note culturelle : Le terme "viol" n'est pas ou peu usité dans la langue Drow. Un drow "honorera" avec ou sans consentement, sa partenaire ou sera "déshonoré" par la personne qui la force. Par ailleurs, un elfe, nain ou humain n'est pas considéré comme ayant la moindre valeur et ne mérite donc pas le respect d'un drow. En conséquence, un drow ne considèrera JAMAIS avoir violé/honoré autre chose qu'un drow. Au mieux, l'on peut considérer qu'il accorde à un être inférieur l'honneur de sa présence. Rien de plus.

Conclusion : N'étant pas restreint moralement par la connaissance du terme "viol", les drows sont plus disposés à violer autrui. Les viols intraraciaux arrivent fréquemment, tandis que les viols interraciaux sont incessants.


Dernière édition par Wuyondra le Dim 14 Aoû - 00:50 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Wuyondra


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2011
Messages: 40
Localisation: Artois

MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 00:50 (2011)    Sujet du message: L'anthropophagie chez les drows Répondre en citant

L'Anthropophagie

L'on ne compte plus les histoires et les mythes décrivant un drow dévorant avidement la chair d'un villageois, buvant le sang d'une pucelle ou rôtissant un enfant. Certains disent que ce ne sont que des mythes, d'autres non. Peu savent réellement de quoi il retourne réellement. Premièrement, nous nous devons de définir précisément quelques termes. Merci encore à Professeur Lhym Rabaran, pour son aide.

* Cannibale : Qui mange la chair d'une personne de la même race
* Anthropophage : Qui mange de la chair humaine
* Nanophage : Qui mange de la chair naine
* Elfophage : Qui mange de la chair elfe


Par facilité, dans cette étude, nous emploierons le terme "Anthropophage" uniquement, bien qu'il faudrait en réalité dire "Anthropophage, Nanophage et Elfophage".

A l'instar des hommes, elfes et nains, les drows ne sont pas cannibales. Cependant, de même qu'il arrive parfois à un homme de s'égarer et de manger un congénère, cela peut aussi arriver à un drow. Ce n'est donc pas un point de culture et nous n'en parlerons en conséquence plus. En revanche, oui, le drow est anthropophage, nanophage et elfophage. Comme évoqué précédemment, le sombre ne considère pas les autres races comme étant égales, mais inférieures. Une nuisance à l'instar d'une vermine ou d'un insecte. Quel mal y aurait-il donc à manger cela ? Toutefois, nous considérons aussi les chiens et chats comme inférieurs et pourtant nous ne les mangeons pas. Voici quelques raisons qui les poussent à "sauter le pas".

* Une Méthode d'Intimidation : En expédition, il n'est pas rare qu'un groupe laisse des signes ostensibles d'anthropophagie pour intimider leurs poursuivants. Dans son "Histoire d'un voyage faict en terre étrangères", Jean de Léry explique que : "plus que par vengeance et pour le goût (…), leur principale intention est, qu'en poursuivant et rongeant ainsi les morts jusqu'aux os, ils donnent par ce moyen crainte et épouvantement aux vivants". Bien que décrivant là une tribu cannibale, le même raisonnement peut s'appliquer pour les drows.
* Une Marque de Reconnaissance : Lorsqu'un drow estime avoir combattu un adversaire digne, il lui arrive de boire son sang. Ainsi le drow "offre" l'honneur à son adversaire de se rapprocher un peu plus de la perfection grâce à son sang. Cette raison est toutefois fois rare car trop de Drows ont un égo trop fort pour admettre avoir eu des difficultés face à une "bête".
* Un Moyen d'Humilier : A l'opposé de la raison précédente, l'anthropophagie peut aussi être un moyen d'humilier la victime et sa famille. Ainsi, le drow prouvera sa puissance de même que la faiblesse de son adversaire. Cette action est particulièrement prisée contre les membres de la noblesse humaine, naine et elfe. Le dernier cas en date étant celui de Aerin de Serramire épouse Nbolegriffon, dont les os et la chevalière furent renvoyés dans un paquet à sa famille accompagnés d'un mot disant : "Divertissement, Sexe et Repas. Merci pour tout."
* Un Accomplissement Divin : Il peut arriver à un Drow de croire qu'en buvant le sang de ses adversaires ou victime, il se rapproche ainsi du statut divin ou à défaut se rapproche de son dieu. Les suivants du Dieu de la Guerre et de la Cruauté sont les plus à même de faire une telle chose. Les suivants du Dieu des Âmes peuvent eux aussi recourrirent à une telle chose, auxquels cas il s'agira plutôt d'une "offrande" : Le disciple "volant l'âme" à Tyra pour l'offrir à sa Maitresse.
* Une Nourriture Facile : C'est bien connu, lors de leurs raids, les drows capturent des villageois que l'on ne revoit jamais. Réduits en esclavage, ils vivent une vie misérable jusqu'à leur mort. Ce qui est en revanche moins connu, c'est comment ils meurent. Le Puy, dut à sa localisation n'a que peu de méthodes d'approvisionnement et, lorsque celles-ci faillissent, les sombres se tournent vers la seule source de nourriture disponible en grande quantité : les esclaves. Lors de la dernière grande famine, sept esclaves sur huit furent sacrifiés de la sorte. Aujourd'hui encore, je remercie Néera pour sa clémence.
* Un Met Recherché : C'est là probablement, le seul point qui diffère vraiment de nos sociétés. Il est déjà arrivé que certaines de nos tribus les plus sauvages se livrent au cannibalisme ou à l'anthropophagie. Cependant nul n'en a jamais fait un commerce... avant les drows. Si nous, humains, aimons boire un grand cru de Hautval, les drows, eux préfèrent un grand cru d'Erac ou de Sephren. Si l'humain a l'œnologue, le drow quant à lui a l'Hémologue. Certes, les drows savent aussi apprécier les vins les plus délicats, mais auront généralement une préférence pour un sang de bon lignage. Le pauvre peut espérer prétendre à un sang d'esclave tandis que le noble, lui, boit généralement un sang de haute renommée qui peut valoir une véritable fortune. Les meilleurs hémologues sont capables de garder en vie leurs "sources" durant des années sans jamais la tarir. Voici une liste non exhaustive de qualités recherchées dans un bon "sang" : une robe écarlate, un parfum riche, un goût relevé. D'après les plus fins connaisseurs, ces critères se retrouvent principalement chez les personnes suivantes : les nobles et les vierges. Il est à noter que les drows préfèrent généralement un sang issue du sexe opposé même s'il existe des exceptions - il ne viendrait à l'esprit d'aucun drow de refuser un millésime de qualité sous prétexte que le sexe ne convient pas.


En conclusion : Une fois de plus, l'on peut observer que l'Anthropophagie n'est pas "mal" pour un drow. Toujours est-il que ce n'est pas pardonnable et qu'il vaut mieux ne jamais croiser un Hémologue...


Revenir en haut
Wuyondra


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2011
Messages: 40
Localisation: Artois

MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 01:12 (2011)    Sujet du message: Esclavage Répondre en citant

Esclavage :
L’esclavage est la base de la société ilythiiri. Les esclaves exécutent toutes les tâches mondaines de nutrition et de maintien des villes et sont considérés comme indispensables. Dans certaines régions, le nombre d’esclaves dépasse largement la population drow, et souvent de plusieurs fois. Les humains et les orques font souvent du commerce d’esclaves avec les drows. Ils ont toutefois appris à se méfier d’eux. Les elfes noirs s’inquiètent beaucoup moins de la santé d’un serviteur que les autres peuples esclavagistes. L’esclave n’est pas pour eux un bien commercial ne devant pas être endommagé, mais simplement une paire de main. Si l’esclave est tué, il y en a des milliers d’autres qui peuvent le remplacer. Les esclaves doivent s’écarter devant les Ilythiiris nobles et ne sont pas autorisés à regarder un elfe noir dans les yeux. Les esclaves peuvent porter des armes uniquement lorsque leur maître noble les en autorise. Les humains, surtout les artisans, sont des esclaves précieux, mais sont considérés comme dangereux. Les Ilythiiris mettent rarement les elfes blancs en esclavage, préférant simplement les massacrer. Les autres races peuvent également faire de bons esclaves, mais leur valeur dépend d’abord de leur servilité, puis de leur puissance. Les esclaves sont habituellement capturés comme prisonniers de guerre ou lors de raids et de pillages. Les Ilythiiris considèrent inacceptable de mettre un membre de leur peuple en esclavage et sacrifient les traîtres plutôt que de les réduire à la servitude.


Revenir en haut
Wuyondra


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2011
Messages: 40
Localisation: Artois

MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 01:13 (2011)    Sujet du message: Fanatisme Répondre en citant

Fanatisme :
Comme la plupart des sociétés basées sur le mal et la décadence, la culture ilyhtiiri prévient les agressions sadiques qui pourraient totalement annihiler leur peuple en concentrant leur rage et leur haine contre un ennemi extérieur. Les Ilythiiris enseignent à leur progéniture à détester tous ce qui vit en dehors des frontières de leur pays, spécialement les elfes bons. Ces derniers sont blâmés pour tous les maux et les injustices que les elfes noirs subissent au court de leur longue existence. Aussitôt que l’enfant apprend la douleur, il apprend à détester les elfes blancs. Les drows ne s’unissent que sous la bannière de la religion, où ils transforment leur haine en fanatisme religieux. Ils expliquent tous leurs questionnements par le biais des enseignements de Lloth. Sa doctrine est incontestable et les elfes s’y soumettent aveuglément. C’est ainsi que la société ilythiiri garde sa stabilité chancelante.


Revenir en haut
Wuyondra


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2011
Messages: 40
Localisation: Artois

MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 01:13 (2011)    Sujet du message: Matriarcat Répondre en citant

Matriarcat :
La société ilythiiri est très matriarcale et les femelles sont considérées comme entièrement supérieures aux mâles. La plus basse femelle passe avant le plus important des mâles. On attribue aux mâles les postes de moindre importance comme le métier des armes ou la basse sorcellerie.
Les femmes, elles, commandent les rangs essentiels de la société. Ce sont les prêtresses, habituellement de la sombre déesse Lloth, Reine des araignées. Elles ont également la main mise sur le gouvernement, l’armée et le foyer. Utilisant l’intimidation et des moyens de châtiments intenses, elles gardent les mâles soumis et apeurés. Elles sont au sommet de la hiérarchie et gardent jalousement leur pouvoir contre les misérables mâles qui pourraient leur retirer. Leurs homologues masculins, eux, sont des guerriers efficaces, et peuvent même devenir prêtres ou magiciens de pouvoir mineur, appelés acolytes. Hors des communautés drows, on les rencontre très rarement sans autorité féminine. Les seuls groupes commandés par des hommes sont soit des streeakh, « escouades suicides », soit des dobluth (proscrits) qui ont rejeté la structure autoritaire traditionnelle de leur peuple.


Revenir en haut
Wuyondra


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2011
Messages: 40
Localisation: Artois

MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 01:13 (2011)    Sujet du message: Prostitution Répondre en citant

Prostitution:
La prostitution est inévitable dans la plupart des sociétés, mais son rôle dans la société ilythiiri a évolué au fil des siècles pour en venir à son étrange état actuel : les prostituées sont aussi des gardes du corps. Les elfes noirs engagés dans des activités sexuelles doivent baisser leur garde, en calmant leurs inquiétudes et en enlevant leurs moyens de protection, qui pourrait autrement limiter leur plaisir. Quelques générations auparavant, les bordels drows promettaient protection et discrétion, et chaque prostitué était entraîné à se défendre lui-même ainsi que leurs clients afin de préserver la réputation de la maison. Aujourd’hui, les prostitués, mâles ou femelles, peuvent être engagés comme les gardes actuels. Ils servent d’ornements aux bras de leurs clients, d’objets de plaisir charnel et finalement de protecteurs fidèles. Étrangement, les Maisons Nobles les engagent souvent pour suivre les enfants qui sont envoyés à l’académie. Le ou la prostitué protègent le jeune elfe de ses rivaux et peut être une référence pour celui-ci lorsqu’il devient curieux au sujet de la sexualité ou nécessite différentes sortes d’éducation.
Bien sûr, les bordels classiques existent toujours, souvent dirigés par des non Ilythiiris.
Les elfes noirs s’y rendent pour violer, malmener, torturer ou même tuer si le prix est bon.
Beaucoup de demi Ilythiiris sont les résultats de ce type de divertissement.


Revenir en haut
Wuyondra


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2011
Messages: 40
Localisation: Artois

MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 01:14 (2011)    Sujet du message: Relations extérieurs Répondre en citant

Relations extérieures :
Toutes les autres races sont considérées inférieures et sont au plus des outils qui doivent être utilisés ou détruits. Les Ilythiiris appartiennent à la race doyenne du monde et ils le savent.
Ils sont fiers et orgueilleux quand ils entrent en relation avec les autres peuples. Ils peuvent faire des alliances avec d’autres races chaotiques, mais ces alliances existent seulement si les elfes noirs en tirent un certain bénéfice. Ils n’ont aucun remord à se retourner contre leurs alliés, malgré qu’ils se ventent d’un certain sens de l’honneur.


Revenir en haut
Wuyondra


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2011
Messages: 40
Localisation: Artois

MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 01:16 (2011)    Sujet du message: Araignées Répondre en citant

Araignées :
Les elfes noirs ont une grande affinité envers les arachnides, particulièrement les araignées. Ces bestioles sont vénérées par les drows parce qu’elles sont la représentation vivante de leur déesse. Elles circulent librement dans les cités elfiques et les Ilythiiris les traitent avec le plus grand soin. Plusieurs espèces d’aranéides côtoient les drows, la plupart se retrouvant uniquement en Nasgaroth. Parmi celles-ci, on retrouve les Myrlochars ou araignées d’âme. Ces énormes créatures sont l’extension de la volonté de Lloth et sont originaires des Abysses. Les Myrlochars ont l’apparence d’araignées squelettiques dont les os de couleur marron, brun roux ou jaunes luisent d’un rayonnement jaune vert et dont les yeux multiples brillent d’un rouge ardent.
Certaines d’entre elles ont un diamètre qui dépasse les deux mètre. Elles obéissent généralement aux prêtresses de Lloth, mais peuvent se retourner contre elles au bon vouloir de la déesse. Elles ont également des propriétés magiques qui en font des adversaires redoutables.
Dans les légendes du peuple drow, Lloth aurait donné à ses protégés les caractéristiques des araignées afin d’assurer leur survie. Pour les elfes noirs, l’araignée est le prédateur parfait.
Elle tisse minutieusement sa toile, avec un perfectionnisme qui dépasse l’entendement, et peut attendre sa proie durant des jours. Au moment où l’insecte fait vibrer les fins filaments de la toile, la tisseuse se jette sur l’intrus et l’emprisonne dans un cocon de soie. À l’exemple de l’araignée, les Ilythiiris croient que la fin justifie les moyens. Ils se voient eux-mêmes comme ce prédateur sophistiqué et cruel, doté d’une patience infinie.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:58 (2018)    Sujet du message: [DROW] Pratiques, moeurs et rituels

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE ROYAUME D'ARTOIS Index du Forum -> LES RACE PRESENTE A ARTOIS -> Drow Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com